Agreement on the Conservation of Albatrosses and Petrels

Les Albatros et les Pétrels

Les albatros et les pétrels constituent probablement la famille d’oiseaux la plus menacée du monde. Parmi les 22 espèces d’albatros que l’on trouve dans le monde, 18 sont considérées comme étant sévèrement en danger, en danger ou vulnérables selon les critères de la “Liste Rouge” établis par l’Union mondiale de la conservation (cliquez ici).

Les albatros et les pétrels sont des oiseaux marins qui se reproduisent dans des îles se trouvant au large, et se nourrissent en pleine mer. Ils peuvent survoler de très longues distances à travers les océans lorsqu’ils cherchent de la nourriture et lors des trajets migratoires. 

Pour certaines populations, telles que celles de l’albatros de Tristan da Cunha de l’Île Inaccessible, de l’albatros hurleur de l’île Macquarie et de l’albatros d’Amsterdam, les chiffres sont tellement bas (moins de 20 couples reproducteurs chaque année), qu’elles demeurent menacées d’extinction imminente. Bien que certaines nations pays prennent seules des mesures afin de protéger les albatros et les pétrels, ces oiseaux sont sensibles aux menaces environnantes. Il est peu probable que les actions de conservation menées par une seule nation soit efficace pour conserver des espèces fortement migratoires telles que les albatros et les pétrels. Par conséquent, des actions internationales sont clairement requises.

Les albatros et les pétrels sont mondialement menacés, en mer et sur terre. Un contact direct avec les opérations de pêche (à la fois le chalutage et la pêche à la palangre), l’ingestion des débris marins ou les pièges qu’ils provoquent, la pollution et la pêche excessive de leurs proies représentent les principales menaces. Dans les colonies nicheuses, ils peuvent être menacés par des prédateurs, par les dommages causés à leur habitat, la compétition avec d’autres animaux concernant les nids, les parasites, les maladies et les perturbations humaines. L’entrée en vigueur de l’Accord permet aux membres d’instaurer des plans d’action afin de protéger les habitats en état critique, de contrôler les espèces exotiques nuisibles aux albatros et aux pétrels, d’introduire des mesures afin de réduire la capture accidentelle d’oiseaux marins lors de pêche à la palangre ou de pêche au chalut, et d’aider la recherche au sujet de la conservation efficace des albatros et des pétrels.

La conservation d’espèces fortement migratoires telles que les albatros et les pétrels ne peut être réalisée par un seul pays qui opère indépendemment des autres nations qui partagent les mêmes populations d’espèces. A cause de cela, des pays partageant des populations d’oiseaux marins menacés ont cherché à mener des actions sur le plan international ces dernières années, afin de compléter les politiques et actions menées au sein de leurs propres juridictions.

L’ACAP protège actuellement tous les albatros du monde et huit espèces de pétrels et de puffins; ce qui représente un total de 31 espèces.

Mise à jour du 14 septembre 2015

DMC Firewall is a Joomla Security extension!